Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
780.
titre
Reporting on the degradation of aquatic environments. The role of knowledge in the implementation of policies for the protection of water resources in sub-Saharan Africa
auteur
Veronica Mitroi, José Frédéric Deroubaix, Youssoupha Tall, Ahi Kouaido Chrislain, Jean-François Humbert
article
, Association des amis de la revue de géographie de Lyon, 2022, 96 (1), ⟨10.4000/geocarrefour.19353⟩
titre
Correction: Gasperi et al. Micropollutants in Urban Runoff from Traffic Areas: Target and Non-Target Screening on Four Contrasted Sites. Water 2022, 14, 394
auteur
Johnny Gasperi, Julien Le Roux, Steven Deshayes, Sophie Ayrault, Louise Bordier, Lila Boudahmane, Hélène Budzinski, Emilie Caupos, Nadège Caubrière, Kelsey Flanagan, Martin Guillon, Nina Huynh, Pierre Labadie, Laurent Meffray, Pascale Neveu, Chandirane Partibane, Julien Paupardin, Mohamed Saad, Lucie Varnede, Marie-Christine Gromaire
article
, MDPI, 2022, 14 (14), pp.2215. ⟨10.3390/w14142215⟩
titre
Determinants of Evapotranspiration in Urban Rain Gardens: A Case Study with Lysimeters under Temperate Climate
auteur
Ahmeda Assann Ouédraogo, Emmanuel Berthier, Brigitte Durand, Marie-Christine Gromaire
article
, MDPI, 2022, 9 (3), pp.42. ⟨10.3390/hydrology9030042⟩
titre
Choisir de lutter contre certaines pollutions plutôt que d’autres - Mise en visibilité et ignorance des facteurs de dégradation du Lac de Guiers
auteur
Youssoupha Tall, José -Frédéric Deroubaix, Ibrahima Dia, Veronica Mitroi, Tidiane Ndoye, Sylvain Faye, Jean-François Humbert
article
, Société d'Anthropologie des Connaissances, 2021, 15 (4)
titre
High-Resolution Mass Spectrometry Screening of Wastewater Effluent for Micropollutants and Their Transformation Products during Disinfection with Performic Acid
auteur
Maolida Nihemaiti, Nina Huynh, Romain Mailler, Perrine Mèche-Ananit, Vincent Rocher, Rachid Barhdadi, R. Moilleron, Julien Le Roux
article
, American Chemical Society, 2022, ⟨10.1021/acsestwater.2c00075⟩

Tutelles

Membre de

Offre de stage de M2 au Leesu en 2021 - Devenir des biocides dans les eaux urbaines => POURVU

par Administrateur - publié le , mis à jour le

STAGE POURVU

Laboratoire d’accueil

Laboratoire Eau, Environnement, Systèmes Urbains (Leesu - Université Paris Est-Créteil, École Nationale des Ponts et Chaussées), dans la Maison des Sciences de l’Environnement (Rue Pasteur Valléry Radot 94000 Créteil).

Contexte

Les substances biocides sont omniprésentes dans l’habitat urbain ; elles sont utilisées comme conservateurs dans les produits du quotidien (cosmétiques, détergents, peintures, textiles), comme biocides dans les matériaux de construction, ou pour lutter contre les nuisibles (Hahn et al. 2010 ; ANSES 2019 ; Paijens et al. 2020a). L’Homme est régulièrement exposé aux biocides dans son domicile, ce qui augmente le risque, entre autres, de sensibilisation, d’induction d’une résistance aux antibiotiques ou de cancers (Hahn et al. 2010 ; Wieck et al. 2016 ; Van Maele-Fabry et al. 2019). D’autre part, ces biocides peuvent être rejetés dans l’environnement via les eaux usées ou le ruissellement, avec un impact sur les écosystèmes aquatiques et terrestres, entraînant une détérioration de la qualité des ressources (Kresmann et al. 2018 ; Paijens et al. 2020b). Malgré cette situation alarmante, les sources urbaines/domestiques de ces substances émergentes, contrairement aux pesticides agricoles, ont été négligées en termes d’évaluation des risques (Wieck et al. 2016 ; Kresmann et al. 2018 ; Merel et al. 2018). Les travaux de doctorat de Claudia Paijens (2019) menés au LEESU ont montré un impact de l’agglomération parisienne sur la contamination en biocides de la Seine. Son état de l’art (Paijens et al. 2020a) a mis en évidence que les produits de transformation (TP) des biocides sont peu documentés et représentent un risque d’exposition inconnu pour les habitants et les milieux récepteurs.

Le stage proposé vise à identifier par spectrométrie de masse haute résolution (HRMS) les principaux produits de transformation des biocides sélectionnés par le Leesu. L’aspect dégradabilité des molécules sera suivi à deux échelles : en laboratoire en conditions contrôlées mais également dans des ouvrages de gestion/traitement des eaux. Par exemple, les gains potentiels apportés par des ouvrages d’infiltration des eaux pluviales ou par le traitement tertiaire en station d’épuration pourraient être abordés à la fois sur les molécules parents mais aussi sur les métabolites. Ce projet s’intègre à la phase 5 du programme OPUR (Observatoire des polluants urbains en Île-de-France) qui a démarré en 2019 et qui est financé par l’AESN, la Ville de Paris, les CD 92, 93, 94 et le SIAAP.

Méthodologie envisagée

  • Rechercher les produits de transformation identifiés dans la littérature scientifique
  • Mettre en œuvre des essais de dégradation des substances en laboratoire (substances seules et/ou en mélange). Une réflexion sur le type de dégradation à étudier et sur les conditions expérimentales devra être menée par le(a) stagiaire.
  • Identifier les produits de transformation en s’appuyant sur la spectrométrie de masse haute résolution (LC-QTOF Vion)
  • Etudier leur potentielle toxicité par des modèles en ligne (type QSAR)
  • Rechercher ces produits de transformation dans des échantillons réels (eaux usées, sols…).

Profil Recherché
M2 Sciences de l’environnement et/ou chimie analytique avec un intérêt pour la qualité de l’eau, l’expérimentation et le traitement des données. Des connaissances en chromatographie et spectrométrie de masse seraient un plus.

Contacts et modalités de candidatures

Envoyer CV et lettre de motivation à Adèle Bressy
Encadrement :