Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
788.
titre
PartiCitaE : Histoire et enseignement d’une expérimentation pas à pas
auteur
Laure Turcati, Marine Legrand, Gilles Plattner, Laurence Eymard
article
, ISTE OpenScience, 2022, 7 (4), ⟨10.21494/ISTE.OP.2022.0871⟩
titre
An experimentally-determined general formalism for evaporation and isotope fractionation of Cu and Zn from silicate melts between 1300 and 1500 °C and 1 bar
auteur
Paolo Sossi, Frederic Moynier, Robin Treilles, Marwane Mokhtari, Xiang Wang, Julien Siebert
article
, Elsevier, 2020, ⟨10.1016/j.gca.2020.08.011⟩
titre
Transfer dynamics of macroplastics in estuaries – New insights from the Seine estuary: Part 2. Short-term dynamics based on GPS-trackers
auteur
R. Tramoy, J. Gasperi, L. Colasse, M. Silvestre, P. Dubois, Camille Noûs, B. Tassin
article
, Elsevier, 2020, 160, pp.111566. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.111566⟩
titre
Biocidal substances in the Seine River: contribution from urban sources in the Paris megacity
auteur
Claudia Paijens, Damien Tedoldi, Bertrand Frère, Romain Mailler, Vincent Rocher, Régis Moilleron, Adèle Bressy
article
, Royal Society of Chemistry, In press, ⟨10.1039/d2ew00253a⟩
titre
Impacts of organic matter digestion protocols on synthetic, artificial and natural raw fibers
auteur
Robin Treilles, Aurélie Cayla, Johnny Gasperi, Bénédicte Strich, Patrick Ausset, Bruno Tassin
article
, Elsevier, 2020, 748, p. 141230. ⟨10.1016/j.scitotenv.2020.141230⟩

Tutelles

Membre de

L’étude du fonctionnement des écosystèmes lacustres

par bvl - publié le , mis à jour le

Parmi les milieux aquatiques insérés dans les territoires urbains ou péri-urbains, les lacs et plans d’eau occupent une place importante en raison de leur nombre et de la multiplicité de leurs fonctions pour la ville et ses habitants : totalement intégrés dans le tissu urbain, les petits plans d’eau contribuent par leur capacité de stockage, à la maîtrise du ruissellement urbain et participent à la qualité du cadre de vie ; les lacs et plans d’eau de plus grande taille, souvent situés dans les régions périurbaines, peuvent constituer une ressource importante pour la ville (e.g. AEP), jouer un rôle primordial pour les activités de loisirs et dans certains cas présenter une valeur patrimoniale essentielle. Ces écosystèmes sont soumis à de fortes perturbations anthropiques qui peuvent affecter leur fonctionnement. Ils sont particulièrement vulnérables aux impacts extérieurs en raison de la spécificité de leur fonctionnement physique, caractérisé par la présence d’une stratification thermique et de vitesses d’écoulement faibles.

Les recherches menées au LEESU sur les écosystèmes lacustres portent principalement sur les thématiques suivantes : (1) le fonctionnement physique ; (2) la modélisation couplée du fonctionnement physique et écologique et (3) le développement de systèmes de surveillance et d’alerte des proliférations phytoplanctoniques.

Le développement de systèmes de surveillance est basé sur l’acquisition de données en continu, la transmission automatique des données et des outils de traitement et de modélisation de ces données.

La législation sur la qualité des eaux continentales liée à la Directive Cadre Européenne sur l’Eau, l’acuité de la demande sociétale concernant la qualité environnementale des écosystèmes aquatiques ainsi que la nécessité d’un suivi efficace de l’impact des changements globaux, et en particulier du changement climatique, nécessitent des approches adaptées et des outils performants. Le consensus est établi que les séries de données et les outils à même de les récolter sont actuellement très insuffisants pour évaluer de façon précise l’impact de ces changements sur les écosystèmes aquatiques et prévoir leur évolution. Dans ce contexte, le projet PROLIPHYC (http://leesu.univ-paris-est.fr/prol...), financé par le programme ANR-PRECODD (Programme de Recherche Ecotechnologies et Développement Durable), a porté de 2007 à 2010 sur le développement d’un système opérationnel pour la surveillance et l’alerte en temps réel des proliférations phytotoplanctoniques, notamment des cyanobactéries toxiques, dans les écosystèmes aquatiques continentaux.

Le projet regroupait plusieurs partenaires : des laboratoires de recherche publique (LEESU, INRA, LGE, MNHN), la division technique de l’INSU-CNRS, une entreprise d’ingénierie de l’environnement (Sogreah), une PME en instrumentation environnementale (nke) et une collectivité territoriale (CISALB).

Un volet du projet a également porté sur l’analyse socio-politique et réglementaire de la surveillance des proliférations phytoplanctoniques et du suivi en continu des plans d’eau, en Europe. L’étude des contextes réglementaires et socio-politiques a été réalisée dans 4 pays européens : France, Portugal, Pologne et Finlande.