Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
780.
titre
Reporting on the degradation of aquatic environments. The role of knowledge in the implementation of policies for the protection of water resources in sub-Saharan Africa
auteur
Veronica Mitroi, José Frédéric Deroubaix, Youssoupha Tall, Ahi Kouaido Chrislain, Jean-François Humbert
article
, Association des amis de la revue de géographie de Lyon, 2022, 96 (1), ⟨10.4000/geocarrefour.19353⟩
titre
Correction: Gasperi et al. Micropollutants in Urban Runoff from Traffic Areas: Target and Non-Target Screening on Four Contrasted Sites. Water 2022, 14, 394
auteur
Johnny Gasperi, Julien Le Roux, Steven Deshayes, Sophie Ayrault, Louise Bordier, Lila Boudahmane, Hélène Budzinski, Emilie Caupos, Nadège Caubrière, Kelsey Flanagan, Martin Guillon, Nina Huynh, Pierre Labadie, Laurent Meffray, Pascale Neveu, Chandirane Partibane, Julien Paupardin, Mohamed Saad, Lucie Varnede, Marie-Christine Gromaire
article
, MDPI, 2022, 14 (14), pp.2215. ⟨10.3390/w14142215⟩
titre
Determinants of Evapotranspiration in Urban Rain Gardens: A Case Study with Lysimeters under Temperate Climate
auteur
Ahmeda Assann Ouédraogo, Emmanuel Berthier, Brigitte Durand, Marie-Christine Gromaire
article
, MDPI, 2022, 9 (3), pp.42. ⟨10.3390/hydrology9030042⟩
titre
Choisir de lutter contre certaines pollutions plutôt que d’autres - Mise en visibilité et ignorance des facteurs de dégradation du Lac de Guiers
auteur
Youssoupha Tall, José -Frédéric Deroubaix, Ibrahima Dia, Veronica Mitroi, Tidiane Ndoye, Sylvain Faye, Jean-François Humbert
article
, Société d'Anthropologie des Connaissances, 2021, 15 (4)
titre
High-Resolution Mass Spectrometry Screening of Wastewater Effluent for Micropollutants and Their Transformation Products during Disinfection with Performic Acid
auteur
Maolida Nihemaiti, Nina Huynh, Romain Mailler, Perrine Mèche-Ananit, Vincent Rocher, Rachid Barhdadi, R. Moilleron, Julien Le Roux
article
, American Chemical Society, 2022, ⟨10.1021/acsestwater.2c00075⟩

Tutelles

Membre de

Organisation et vie du LEESU

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Organisation et vie au sein du LEESU

Le personnel permanent du LEESU est issu de différents corps de la fonction publique, dépendants du ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur (techniciens, ingénieur d’étude, ingénieur de recherche, maitres de conférences, professeurs), du ministère en charge du développement durable (adjoint administratifs, ouvriers, techniciens, ingénieur des travaux publics de l’état - ITPE, ingénieurs des ponts des eaux et des forêts - IPEF, chargés de recherche, directeurs de recherche), du ministère en charge de l’agriculture (ingénieurs des ponts des eaux et des forêts) ou est sous contrat à durée indéterminée de l’École des Ponts ParisTech (secrétaire, chargé de recherche) ou sous contrat à durée déterminée, compte tenu de l’impossibilité de recrutement en CDI avant la fin d’une période de CDD de 2 fois 3 années. Le personnel permanent ou ayant vocation à le devenir, du Leesu est en partie financé sur des ressources contractuelles ; cela concerne des chercheurs (2 ETP)), du personnel technique (2.7 ETP) du personnel administratif (1ETP).

Toutes les tutelles du LEESU étant des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (EPSCP), les personnels scientifiques du laboratoire ont soit une obligation statutaire d’enseignement (maîtres de conférence, professeurs des universités, IPEF à AgroParisTech) soit participent à l’enseignement (École des Ponts ParisTech) sous la forme de vacations. Dans ce dernier cas, la participation varie entre quelques heures de présentiel par an, à une centaine d’heures d’enseignement à laquelle s’ajoute la responsabilité de cours et de formations.

L’effectif total permanent du LEESU au 30 juin 2013 se décompose en :

  • Personnel administratif (3 ETP) ;
  • Personnel technique (6.2 ETP) et
  • Personnel scientifique (18 ETP, en considérant 1ETP pour les enseignants-chercheurs) auxquels s’ajoutent trois enseignants chercheurs associés et un chercheur et un enseignant chercheur émérites.
  • A ce personnel permanent, s’ajoute actuellement du personnel scientifique (2 ETP) et technique (2,7 ETP) contractuel, que le laboratoire souhaite pérenniser comme personnel permanent et donc le compter comme personnel permanent au 1er janvier 2015.

Sur les dernières années le laboratoire a vu une augmentation de son personnel statutaire (mutations ou recrutements) et a recruté du personnel contractuel, qu’il souhaite pérenniser. C’est en particulier le cas du personnel technique, pour lequel la capitalisation des compétences est importante et dont le départ est toujours une perte nette dans le laboratoire.

  • Concernant le personnel administratif, une secrétaire générale a rejoint le laboratoire au 1er mars 2013 ;
  • Concernant le personnel technique, sur l’ensemble de la période 2008-2013, ont été créés au laboratoire :
    • un poste d’ingénieur de recherche,
    • un poste d’ingénieur d’étude,
    • un poste de technicien et
    • un poste d’ouvrier (mutation interne à l’École des Ponts ParisTech) ;
  • Concernant le personnel scientifique, ont été créés :
    • 1 poste de professeur (mutation interne à l’UPEC),
    • trois postes de chargés de recherche (1 IPEF, 1 CDI, 1 CR-équipement).
    • Un poste de directeur de recherche a vu son imputation budgétaire modifiée : une mise à disposition de météo-France est maintenant prise en charge par l’École des Ponts ParisTech.

Pour le personnel technique, des augmentations d’effectifs avaient été considérées comme nécessaires, lors de l’évaluation précédente du laboratoire par l’AERES ; celles qui ont été réalisées sont significatives mais restent insuffisantes compte tenu de nos activités et, pour cette raison, nous souhaitons pérenniser du personnel technique contractuel sur ressources propres à la fin de la période contractuelle (2 fois 3 ans).
Pour le personnel scientifique, des augmentations sensibles ont été enregistrées, en liaison avec l’augmentation de nos activités. Là aussi, les gros programmes de recherche (présentés ultérieurement dans le document) devraient amener à une augmentation d’effectifs du personnel scientifique dès avant le démarrage du prochain plan au 1er janvier 2015.

Enfin, pour le personnel administratif, l’augmentation de l’activité contractuelle et de la lourdeur des procédures administratives a rendu nécessaire l’ouverture d’un poste de secrétaire général au laboratoire.
Le personnel administratif contractuel est mutualisé à l’échelle du laboratoire et financé par les contrats de recherche. Le personnel technique contractuel est financé par des projets de recherche spécifiques entre lesquels son temps est réparti.

Le personnel du LEESU est à 60 % masculin et à 40 % féminin. Toutefois les postes de professeurs et de directeurs de recherche sont actuellement à 100 % masculins.

Entre 2008 et 2013, 5 HDR ont été soutenues. Le LEESU compte actuellement 10 HDR, soit plus de 50% du personnel scientifique permanent du laboratoire, hors émérites et associés.