Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes de recherche > Dans l’Axe : Fonctionnement des milieux récepteurs anthropisés > Lacs et réservoirs

Les projets en cours

par bvl - publié le , mis à jour le






  • PULSE (Peri-Urban Lakes Society and Environnement)
    Le projet PULSE approuvé par le programme CEP&S de l’ANR et coordonné par l’ENS débute en 2011. Il a pour objectif d’étudier à l’échelle de la région Ile-de –France, la région la plus peuplée de France, l’impact des changements globaux et de diverses pressions anthropiques plus locales sur les lacs périurbains et de proposer des stratégies d’adaptation et d’atténuation des conséquences de ces pressions sur la qualité des lacs et des services qu’ils rendent aux sociétés humaines.
  • CEDRE
    Le projet CEDRE concerne le lac de barrage de Karaoun au Liban. Il a pour objectifs :
    - de comprendre les déterminants physiques des proliférations de phytoplancton dans le lac de Karaoun,
    - de modéliser le fonctionnement thermique et biogéochimique de ce lac,
    Il est mené en collaboration entre le CNRS libanais et l’Ecole des Ponts ParisTech.
  • Pampulha
    Le projet Pampulha porte sur l’influence de l’urbanisation et de l’assainissement du bassin versant sur le développement des cyanobactéries dans le lac urbain de Pampulha (Belo Horizonte) au Brésil.
    Le projet vise l’investigation des relations entre les changements globaux dans le bassin versant (occupation du sol, assainissement) et la dynamique des cyanobactéries dans le lac de Pampulha dont la qualité des eaux est très dégradée et où les proliférations algales sont fréquentes.
    Les objectifs sont :
    - modéliser le fonctionnement thermique et biologique du lac ;
    - évaluer l’impact des évènements météorologiques exceptionnels sur la qualité des eaux de ce lac et sur la dynamique des cyanobactéries à une échelle de temps fine, grâce à l’acquisition de données à haute fréquence e
    - établir des scenarii d’évolution du bassin versant du lac Pampulha et prévoir les conséquences engendrées sur la croissance phytoplanctonique et l’évolution de la qualité de l’eau.
    Le projet est mené en collaboration avec l’Université Fédérale de Minas Gerais, département d’Hydrologie (EHR)
  • CAPES-COFECUB