.......


[Accès intranet]



 

 


Météo à Enghien les Bains

>>Le premier système de surveillance en temps réel des micro-organismes phytoplanctoniques dans les eaux douces : le système PROLIPHYC

12 avril 2010
Auteur(e) : 
bvl

Les écosystèmes aquatiques continentaux sont au centre d’enjeux multiples (économique, écologique, patrimonial…) et ils constituent une préoccupation majeure de ce début de siècle dans un contexte mondial de dégradation de leur qualité mais aussi de raréfaction des ressources en eau douce, en liaison avec des pressions anthropiques croissantes. Ces états de dégradation se manifestent fréquemment par des proliférations de micro-organismes phytoplanctoniques qui perturbent à la fois les usages (eau potable, activités récréatives, pêche…) et le fonctionnement de ces systèmes (perte de biodiversité par exemple).


Par ailleurs, ces proliférations peuvent être associées à des risques sanitaires dans le cas des cyanobactéries, car ces microorganismes sont capables de synthétiser diverses toxines. C’est pourquoi, en 1998, l’OMS a proposé des recommandations pour la surveillance des cyanobactéries, recommandations qui ont été ensuite adoptées par de nombreux pays. Dans ce contexte particulier, mais aussi dans le cadre plus général de la Directive Eau de Baignade ou de la Directive Cadre Eau qui demande aux pays de l’Union Européenne d’atteindre et de préserver le bon état écologique de leurs milieux aquatiques, une forte demande s’est rapidement développée sur des approches et des outils automatisés permettant d’évaluer et de surveiller la qualité des écosystèmes aquatiques.


Le projet PROLIPHYC (programme de l’ANR PRECODD) s’est inscrit dans ce cadre général et avait pour objectifs le développement, la validation et l’industrialisation d’un système de surveillance et d’alerte en temps réel pour la gestion des risques liés aux proliférations phytoplanctoniques, dont les cyanobactéries, dans les plans d’eau douce mais aussi les rivières lentes. Le système PROLIPHYC est aujourd’hui opérationnel et il a été testé entre 2007 et 2009 sur trois sites présentant des caractéristiques très différentes : le lac du Bourget (Savoie), la base nautique d’Enghien (Ile de France) et la retenue de Grangent (Loire).



Site réalisé par Association H2o Paris Site réalisé par Association H2o Paris
d'après l'idée du RECIT Formation Profesionnelle

Site développé sous SPIP 2.0.8
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.5b2 [squelette]
RSS