Membres scientifiques d'OPUR

Membres opérationnels d'OPUR

Rechercher




Accueil > Projets de recherche > OPUR 4 : 2012 - 2018 > Thème 11 : Modélisation intégrée

Action 11.1 : Modélisation intégrée semi distribuée et distribuée

par Adèle Bressy - publié le , mis à jour le

Chercheur responsable de l’action : Céline Bonhomme

Contexte

Par le passé, le programme OPUR s’est concentré sur la modélisation à l’échelle des ouvrages et a peu travaillé sur la modélisation des polluants à l’échelle du bassin versant. Les premiers travaux de modélisation ont porté sur le réseau d’assainissement (travaux de Ghassan Chebbo, thèse d’Assem Kanso en 2004), plus récemment Pauline Robert (thèse soutenue en 2009) a amorcé un travail sur la modélisation de l’émission des métaux par les toitures.

Afin d’ouvrir de nouvelles perspectives de gestion des contaminants à l’échelle urbaine, il semble aujourd’hui important de mettre au point des modèles intégrant les différents compartiments où séjournent les contaminants (air, eau, sol, réseau) qui permettent in fine au gestionnaire d’évaluer le degré, les conditions, la durée et la localisation de la contamination à l’échelle du quartier urbain. Le développement de modèles de qualité de l’eau intégrés est au jour d’aujourd’hui un défi à relever.

Dans cette action, OPUR 4 souhaite renforcer son investissement dans la modélisation intégrée des contaminants à l’échelle du bassin versant, en retenant une approche distribuée basée sur les processus. Cette approche devrait permettre de progresser dans la connaissance du transfert des contaminants à l’échelle du bassin versant, même si elle présente un certain nombre d’inconvénients (mise en œuvre pas très aisée et grand nombre de paramètres). Cette action sera donc complémentaire et fonctionnera en collaboration avec l’action 11-2destinée à mettre au point des modèles plus conceptuels.

Objectifs

L’objectif principal est de mettre au point un modèle à l’échelle d’un quartier urbain capable de reproduire la variabilité spatiale et temporelle des flux de polluants à l’exutoire d’un bassin versant, mais aussi en différents points clés du bassin versant. Les processus de surface et en réseau seront l’objet d’une attention particulière dans l’approche retenue (en lien avec les autres actions d’OPUR centrées sur ces phénomènes), ainsi que le couplage avec l’atmosphère.

L’action se déroulera en deux temps : un premier temps consacré à la modélisation des polluants métalliques et hydrocarbures émis par le trafic routier.
Dans un deuxième temps, l’approche sera plus globale et, toujours en se focalisant sur ces polluants, le travail portera sur une intégration des différentes sources des mêmes polluants en zone urbaine pour arriver à reproduire la dynamique de ces polluants au sein d’un bassin versant urbain.

Partenaire de l’action

Réseau URBIS, CETE Île-de-France, Géographes (Patricia Bordin)

Thèse associée à l’action

Fiche détaillée de l’action

Fiche détaillée de l’action 11.1