organisateurs

Rechercher




Accueil > Actualités des JSE

JSE 2017 : programme scientifique

par Administrateur JSE - publié le

Programme des conférences et tables rondes des 28èmes Journées Scientifiques de l’Environnement du 31 janvier au 2 février 2017

Présentation

Les Journées scientifiques de l’environnement sont le rendez-vous pluridisciplinaire de découvertes et de débats autour de la recherche en environnement en Val-de-Marne. Destinées aux étudiants, aux chercheurs, aux acteurs locaux et aux agents territoriaux, elles offrent une synthèse des connaissances récentes sur un domaine d’actualité : cette année, la transition énergétique.

Ces journées permettent ainsi à des chercheurs, jeunes ou confirmés, de présenter leurs travaux et à un public divers, de s’informer et de débattre. Des discussions en table ronde avec la participation de professionnels et du public sont l’occasion de confrontations directes en complément des présentations scientifiques.

En 2017, les 28èmes journées sont organisées conjointement par l’Université Paris-Est Créteil, l’Université Paris Diderot, l’École des ponts ParisTech et le Conseil départemental du Val-de-Marne. Elles font partie de la formation du Master Sciences et Génie de l’Environnement SGE et du Master Sciences et Technologie de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement STA2E.

Public concerné par ces journées :

  • étudiants, doctorants (une attestation de présence pourra être délivrée),
  • enseignants, chercheurs, professionnels l’environnement, associations,
  • fonctionnaires territoriaux : journée validante dans le cadre de la formation initiale des ingénieurs et techniciens territoriaux - une attestation de présence sera délivrée.

Programme scientifique

L’année 2015 restera, en France, dans le domaine de l’environnement et du changement climatique celle de la tenue à Paris de la COP21 et de la publication de la loi sur la transition énergétique.

Au-delà de leur contenu réel ou projeté, ces évènements traduisent une préoccupation majeure de la société française et de la société mondiale, relative à son organisation, son fonctionnement, son mode de vie au XXIème siècle.

Alors que notre activité repose sur l’énergie, et très largement encore sur l’énergie fossile, il est nécessaire de réduire les émissions de CO2 pour limiter le réchauffement planétaire à 2°C, et ce très rapidement. Cela aura forcément des conséquences sur nos modes de production d’énergie mais aussi sur notre manière de vivre.

Stricto sensu, la transition signifie le passage progressif entre deux états, deux situations. La transition énergétique serait donc, dans une vision purement technique, le passage d’une civilisation où la production d’énergie s’accompagne de l’émission de CO2 à une civilisation qui produirait une énergie « décarbonée », et l’utiliserait de manière parcimonieuse, seule solution pour limiter l’augmentation des températures à des valeurs acceptables.

Cette vision n’est-elle pas légèrement simpliste ? Est-elle compatible avec l’évolution de nombreux indicateurs de notre activité – donc plus ou moins reliés à l’énergie – qui montrent une croissance encore exponentielle, supérieure à celle de la population mondiale ? Est-elle compatible avec le ressort de notre mode de vie : la consommation, sur lequel sont basés les indicateurs suprêmes de nos économies : le PIB et le taux de croissance ? Cette transition ne sera-t-elle pas plutôt une addition, c’est-à-dire un ajout à la production d’énergie carbonée d’une nouvelle énergie décarbonnée comme le suggère J.-B. Fressoz ? Peut-on envisager la transition énergétique sans une remise en cause profonde du fonctionnement actuel de la société ? Peut-on envisager la transition énergétique et un niveau de vie décent à 11 milliards d’humains à la fin du XXIème siècle ?

Au-delà de l’énergie, le fait qu’en 2009, pour la première fois depuis un siècle, la consommation de matériaux a cru plus rapidement que le PIB – indiquant par là une diminution du rendement de l’utilisation des matériaux – est en soi un élément inquiétant par rapport à ces interrogations.

Dans ce contexte, les JSE 2017 se fixent trois objectifs :

  • Réfléchir au concept de transition énergétique, à ses différentes dimensions et à ses conséquences, au vu de nos habitudes actuelles,
  • Explorer comment les différentes politiques publiques sectorielles envisagent cet enjeu de la transition énergétique,
  • Réfléchir en prenant exemple sur les expérimentations menées dans le département du Val-de-Marne sur les possibilités et les limites d’une action à l’échelle locale pour mettre en œuvre la transition énergétique.

Dépliant de présentation du programme des Journées Scientifiques de l’Environnement 2017

Livret distribué aux participants des Journées Scientifiques de l’Environnement 2017 : résumés des conférences

Article paru dans l’Humanité (31 janvier 2017) : entretien avec Mathias Beekmann


Inscription gratuite (dans la limite des places disponibles) avant le 20 janvier 2017 sur le site de l’OSU-EFLUVE (formulaire à compléter)

Pour les agents des collectivités territoriales, les demandes de participation aux Journées Scientifiques de l’Environnement doivent être adressées avant le 23 janvier 2017 à Mme Michelle Biron(20 places disponibles) : Conseil départemental du Val-de-Marne, DSEA 25, rue Olof Palme - 94000 Créteil


Ces journées se sont ouvertes par un événement grand public, largement tourné vers la société civile, une soirée inaugurale le mardi 24 janvier 2017 à l’Université Paris-Est Créteil, à partir de 18h30.

Ouverture grand public des JSE en présence de :

  • Jeannick Le Lagadec, Conseillère départementale déléguée à l’enseignement
    supérieur, à la santé, à la recherche et à l’agriculture périurbaine
  • Bruno Petey-Girard, Vice-Président en charge de la Recherche de l’Université Paris-Est Créteil
  • Hervé Kempf, journaliste, fondateur de Reporterre
  • Maxime Combes, économiste, militant d’Attac

Commune aux JSE et à l’Université populaire de l’eau et du développement durable, cette soirée a été un moment de confrontation intellectuelle :

  • La transition énergétique, une utopie ou une perspective ?
  • Quelle place pour les politiques publiques en la matière ?
  • Comment appréhender les grands projets ?
  • Les alternatives concrètes sont-elles condamnées à demeurer des niches ?

Ont été invités les étudiants, les collectivités territoriales et le réseau des professionnels des éco-activités du Val-de-Marne ainsi que des citoyennes et citoyens d’Ile-de-France.

Lieu de la conférence : Université Paris-Est Créteil (UPEC), Faculté d’Économie et de Gestion, Amphi 101 (4 route de Choisy, Place de la Porte des Champs - Métro : Créteil Université ligne n°8).


Mardi 31 janvier 2017 : Transition énergétique : utopie ou perspective ?

Lieu : Hôtel du Département, Salle des Fêtes, 21-29 avenue du Général de Gaulle, 94000 Créteil

Cycle de conférences : de 9h à 12h55

  • 8 h 30 Accueil des participants
  • 9 h Ouverture de la journée par Amélie Aymard Déléguée au Développement durable et à la Transition énergétique, remplaçant Christian Métairie, Vice-président chargé du Développement durable et Transition énergétique (absent)
  • 9 h 10 Ouverture de la session par Françoise Préteux, Directrice de la recherche à l’École des ponts ParisTech
  • 9 h 15 Présentation et animation de la session par Matthias Beekmann, directeur de l’OSU EFLUVE, UPEC
  • 9 h 20 « Comment sortir des logiques extractives ? » par Philippe Bihouix, Ingénieur, auteur de « l’âge des lowtech », Institut Momentum
  • 10 h « Cycle de vie de l’énergie : de l’énergie produite à l’énergie utile » par Michel Gioria, chef du service Recherche et Technologies Avancées à l’ADEME (visuels)
  • 10 h 40 « Les énergies renouvelables marines : un nouvel horizon ? » par Christophe Le Visage, ingénieur à Stratégies Mer et Littoral SAS (visuels)
  • 11 h 20 Pause
  • 11 h 35 « Énergie renouvelable et stockage » par Stéphane Baly de négaWatt (visuels)
  • 12 h 15 « Les politiques urbaines de transition énergétique : stratégies, projets, enjeux » par Olivier Coutard, chercheur au CNRS – responsable scientifique du Labex Futurs Urbains (visuels)
  • 12 h 55 Déjeuner

14 h Table ronde : Quelles ressources pour réussir la Transition énergétique ?

Animateur : Gilles Varrault, professeur à l’UPEC

Avec :

  • Stéphane Baly, de Negawatt
  • Isabelle Levy, porte-parole du collectif fertois « Non au pétrole de schiste ! »
  • Xavier Litrico, Directeur scientifique du LyRE, SUEZ
  • Charles-Edouard Delpierre, remplaçant Olivier Racle absent, en charge du développement réseaux de chaud et de froid – ENGIE

15 h 40 Forum professionnel des métiers de la ville et de l’environnement

Ce forum permettra aux étudiants et aux participants du colloque de découvrir des
métiers et des parcours professionnels en rencontrant des entreprises, des services
publics et des associations du domaine de l’environnement : eau, air, sol, déchets,
bruit, énergie, cadre de vie.

  • 18 h Fin du forum
  • 19h : Projection au cinéma du Palais à Créteil du film L’intérêt général et moi, de Julien Milanesi et Sophie Metrich
    • en présence de Geneviève Lebouteux, statisticienne, secrétaire du Collectif des élus doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre-Dame des Landes,
    • et de Marcel Thébault, agriculteur, témoin du film

Métro 8 : Créteil – Université – suivre la direction du palais de justice

BUS ligne 281 – 181 – 23 - TVM


Mercredi 1er février 2017 : La transition énergétique, enjeu des politiques publiques

Lieu : Hôtel du Département, Salle des Fêtes, 21-29 avenue du Général de Gaulle, 94000 Créteil

Cycle de conférences : de 9h à 12h55

  • 8 h 30 Accueil des participants
  • 9 h Ouverture de la journée par Pierre Bell-L’loch, Vice-président du Conseil départemental chargé de l’insertion professionnelle, de l’emploi, de la formation, des relations avec le monde du travail, de l’économie sociale et solidaire, du commerce équitable, de l’eau et de l’assainissement
  • 9 h 10 Ouverture de la session par François Prévot, enseignant, remplaçant Maximilien Cazayous, Vice-président formation et vie universitaire à l’Université Paris-Diderot (absent)
  • 9 h 15 Présentation et animation de la session par Manuela Cirtog, Maitre de conférences à l’UPEC
  • 9 h 20 « Limiter le réchauffement climatique : quelles implications pour la croissance et les modes de développement » par Jean-Charles Hourcade, Directeur de recherche au CNRS, chercheur émérite au CIRED (visuels)
  • 10 h 00 « La loi sur la transition énergétique et la programmation pluriannuelle de l’énergie » par Géraud Guibert, président de la fondation « la fabrique écologique »
  • 10 h 40 « L’agriculture française dans le bilan énergétique : hier, aujourd’hui et demain » par Gilles Billen, directeur de recherches au CNRS (visuels)
  • 11 h 20 Pause
  • 11 h 35 « Mondialisation : la transition énergétique est-elle soluble dans les accords de libre-échange ? (CETA) » (dérégulation économique compatible avec les politiques publiques ?) » par Thomas Porcher, économiste à l’université de Paris 1
  • 12 h 15 « Entre grands projets et transition énergétique y-a-t-il place pour un droit de l’environnement ? » par Georges Menahem, chercheur à la maison des sciences de l’homme Paris-Nord (visuels)
  • 12 h 55 Déjeuner

14 h 00 Table ronde : Grands projets et Transition énergétique

Animateur : Francois Prévot, maître de conférences à l’université Paris-Diderot

Avec :

  • Gerorges Menahem, chercheur à la maison des sciences de l’homme Paris-Nord
  • Patrick Legrand, ancien vice-président de la Conférence nationale du Débat public
  • Geneviève Lebouteux, statisticienne, secrétaire du CEDPA (visuels)
  • Marcel Thébault, agriculteur historique à Notre-Dame des Landes

15 h 40 Forum professionnel des métiers de la ville et de l’environnement

Ce forum permettra aux étudiants et aux participants du colloque de découvrir des
métiers et des parcours professionnels en rencontrant des entreprises, des services
publics et des associations du domaine de l’environnement : eau, air, sol, déchets,
bruit, énergie, cadre de vie.

  • 18 h Fin de la seconde journée

Jeudi 2 février 2016 : Potentiel et limite des actions locales en matière d’énergie

Lieu : Maison départementale des Syndicats, 11-13 rue des Archives, 94000 Créteil

Cycle de conférences : de 9h à 11h20

  • 8 h 30 Accueil des participants
  • 9 h 00 Ouverture de la journée par Evelyne Rabardel, 1ère Vice-présidente du Conseil départemental chargée des collèges, de l’action pour la réussite éducative, de la culture, des archives départementales et du travail de mémoire
  • 9 h 10 Ouverture de la session par Yann Bassaglia, Vice-président chargé de la formation, remplaçant Bruno Petey-Girard, Vice-président chargé de la Recherche à l’UPEC (absent)
  • 9 h 15 Présentation et animation de la session par Bruno Tassin, directeur de recherche à l’École des Ponts ParisTech
  • 9 h 20 « Le bâtiment à énergie positive BEPOS » par Gilles Lefebvre, professeur au CERTES/OSU-Efluve à l’UPEC (visuels)
  • 10 h 00 « Économie circulaire : une urgence écologique, monde en transe, Chine en transit » par Jean-Claude Levy de l’association Orée, conseiller spécial au Ministère des affaires étrangères
  • 10 h 40 « Sobriété et Transition énergétique : perspectives de conciliation » par Bruno Villalba, professeur à AgroParisTech (visuels)
  • 11 h 20 Pause

11 h 30 Table ronde : les alternatives entrent en scène

Animateur : Olivier Meier, directeur du festival de l’Oh ! - Conseil départemental du Val-de-Marne

Avec :

  • Alain Kottelat, Conseil départemental du Val-de-Marne, Direction des Bâtiments pour le « Schéma Directeur Énergie » (visuels)
  • Marie Guglielmetti, Conseil départemental du Val-de-Marne, Délégation Générale au Développement Durable, pour « la Géothermie, une énergie exemplaire au service du développement durable » (visuels)
  • Frédéric de Coninck, sociologue, directeur école doctorale ville transport et territoires - UPE, pour « le rôle des initiatives citoyennes dans la transition écologique » (visuels)
  • Dorothée Ingert, Conseil départemental du Val-de-Marne, pour le développement économique, l’emploi, les innovations, l’enseignement supérieur et la recherche
  • Pierre Bandin, directeur de la Ressourcerie « approche » en Val-de-Marne (absent)

13 h 00 Clôture du colloque

Agenda

Ajouter un événement iCal