Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Séminaires > Séminaires LEESU

Séminaire de Onur Kerimoglu et Pierre-Antoine Versini le 6 décembre 2012

publié le , mis à jour le

Le prochain séminaire du LEESU aura lieu le jeudi 6 décembre 2012 à l’École des Ponts ParisTech (plan d’accès), à 14h en salle V002. Il sera constitué des interventions suivantes :

  • Onur Kerimoglu (post-Doc de l’INRA Thonon) : "Use of numerical models in understanding the functioning of aquatic ecosystems". Le résumé de la présentation est : "Understanding of the functioning of aquatic ecosystems is challanged by a vast number of interactions involved and difficulties in monitoring the rapid dynamics occuring at large spatial scales. In this talk, I will show examples in which I used numerical models to investigate i) thermal stratification dynamics, ii) regulation of populations, iii) phytoplankton resource competition, across a spectrum of settings ranging from realistic to hypothetical. "
  • Pierre-Antoine Versini (Post-Doc au LEESU) : "Impact des toitures végétalisées sur la gestion des eaux pluviales à l’échelle du bassin versant
    urbain"
    . Le résumé de sa présentation est : "A l’échelle du bâtiment, l’utilisation de toitures végétalisées a montré une influence positive en terme de ruissellement urbain (ralentissement et diminution du débit de pointe, diminution du volume ruisselé). Le présent travail a pour objectif d’étudier l’éventuel impact de ces toitures à des échelles davantage compatibles avec des problématiques de gestion de l’eau (quartier, bassin versant). Dans ce but, un modèle simulant le comportement hydrologique d’une toiture végétalisée, intégré dans un modèle de gestion des eaux pluviales, a été combiné à différents scénarios de végétalisation des bâtiments. Cette méthode a été appliquée sur deux bassins versants des Hauts-de-Seine connaissant des problèmes de débordements et de déversements en Seine. Les résultats montrent un intérêt certain des toitures végétalisée pour diminuer les risques auxquels sont soumis les deux bassins d’étude. On constate, par exemple, une diminution des fréquences de débordements et de déversements, plus ou moins prononcée, en fonction du scénario considéré."

Les présentations sont disponibles cliquant ici (il faut être connecté à l’intranet pour que le lien fonctionne)