Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes de recherche > Programmes transversaux > TrafiPollu

Participation du LEESU au projet TrafiPollu

par Daniel Thevenot - publié le

Participation du LEESU au projet Trafipollu

Le LEESU est impliqué dans les "Work Packages" 1, 2 & 3 (WP1, WP2, WP3) du projet ANR TRAFIPOLLU. Ces Work Packages (WP) correspondent à la remontée d’échelle entre les modèles urbains.

PNG - 50.2 ko
Trafipollu : organigramme des tâches
  • Dans le WP1, le LEESU est impliqué dans la mise en place de l’expérimentation dans le domaine de l’eau. Un avaloir a été équipé afin de mesurer la turbidité et les HAP dans les eaux de ruissellement. A l’exutoire du bassin versant, en rouge sur la figure, un débitmètre et une sonde multi-paramètres permettent de suivre les paramètres de qualité des eaux. Des campagnes de mesures de dépôts secs en surface viennent compléter le jeu de données afin de mieux connaitre les conditions initiales pour les modèles. Le LEESU participe également au recueil des données météo et a également mis en place un disdromètre sur le site.
  • Dans le WP1, le LEESU testera le modèle FullSWOF (développé par le MAPMO de l’Université d’Orléans) pour l’érosion des particules sur les surfaces urbaines à l’échelle du bassin versant routier expérimental. Ce travail sera réalisé dans le cadre de la thèse de Yi Hong au LEESU, thèse dirigée par Daniel Schertzer et Ghassan Chebbo.
  • Dans le WP2, le LEESU est engagé dans le développement de la plateforme de modélisation Multi-Hydro afin d’inclure la modélisation du transfert des polluants en zone urbaine. Ce travail, aussi réalisé dans le cadre de la thèse de Yi Hong, donnera lieu à des comparaisons aux observations sur le site expérimental.
  • Dans le WP3, le LEESU coordonne la tâche de traversée des échelles dont le responsable est Daniel Schertzer. A partir des données de simulation et des données expérimentales du projet, l’objectif est d’analyser dans quel cas sont présentes des propriétés d’invariance d’échelle pour les variables étudiées. Dans ce cas, une modélisation peut être proposée permettant de simuler certaines variables du domaine du trafic, de la qualité de l’air ou de l’eau en traversant les échelles. Le travail est réalisé par Georges Fitton, post-doctorant au LEESU.
JPEG - 1.2 Mo
Trafipollu : bassin versant du Perreux-sur-Marne, à l’échelle du quartier

Voir en ligne : Site web du projet Trafipollu