Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes de recherche > Programmes transversaux > OCAPI > AZURIS

AZURIS : foire aux questions

par Daniel Thevenot - publié le

AZURIS : Foire aux questions

JPEG - 52.1 ko
Toilettes en B013 : lieu de collecte des urines
JPEG - 56.3 ko
Campagne de collecte des urines en B013

Je suis une femme, puis-je également y participer ?

Nous regrettons que cette campagne soit principalement tournée vers les hommes. L’installation d’urinoirs secs féminins n’a pas été prévue à la construction du bâtiment Coriolis. Nous comptons aussi travailler sur des méthodes permettant de valoriser l’urine féminine et nous espérons bien, avec votre soutien, développer également de telles campagnes à l’avenir.

Si toutefois vous rêvez de participer dès maintenant à notre projet, vous pouvez également nous confier un flacon de votre urine mais il conviendra impérativement que vous nous précisiez qu’il s’agit d’un flacon d’urine féminine.

Quelle est la composition de l’urine ?

L’urine contient plus de 3 000 composants chimiques. La composition de l’urine change au cours du stockage, voici les concentrations des principaux éléments que l’on retrouve dans l’urine fraîche et dans l’urine stockée.

JPEG - 1.8 Mo
Deux échantillons d’urine : à droire l’urine fraîche, à gauche l’urine stockée

Tableau 1  : Concentrations des principaux éléments dans l’urine fraîche et l’urine stockée

Unité Urine fraîche Urine Stockée
Azote total gN/m3 9 200 9 200
Azote ammoniacal gN/m3 480 8 100
Urée gN/m3 7 700 0
Phosphate gP/m3 740 540
Calcium g/m3 190 0
Magnésium g/m3 100 0
Potassium g/m3 2 200 2 200
Carbonate gC/m3 0 3 200
Sulfate gSO4/m3 1 500 1 500
Chlorure g/m3 3 800 3 800
Sodium g/m3 2 600 2 600

Source : Udert, K.M., T.A. Larsen, et W. Gujer. « Fate of Major Compounds in Source-Separated Urine ». Water Science and Technology 54, no 11-12 (décembre 2006) : 413 20. doi:10.2166/wst.2006.921.

Une analyse détaillée de tous les composés trouvés dans l’urine est disponible ici.

JPEG - 1.9 Mo
Echantillons d’urine prêts pour leur analyse par chromatographie ionique

Allez-vous analyser des stupéfiants ou d’autres molécules liées à mon mode de vie ?

Nous ne ferons aucune analyse de stupéfiants, médicaments, hormones, etc.
Les seuls paramètres qui seront mesurés sont indiqués dans le tableau ci-dessus. Les informations qu’ils nous permettront d’avoir par rapport au mode de vie des participants à cette expérience sont liées à leur régime alimentaire. L’azote permet de connaître la quantité de protéines ingérées. Le chlorure et le sodium la quantité de sel. Les autres nutriments ou oligo-éléments (phosphate, sulfate, etc.) permettent uniquement de connaître les quantités de nutriments et d’oligo-éléments du régime alimentaire.

Cette campagne est-elle anonyme ?

La participation à cette campagne est strictement anonyme. En revanche, si vous souhaitez avoir le résultat spécifique de l’analyse de votre urine, il vous suffit de nous laisser vos coordonnées sur votre flacon et nous vous communiquerons, dans le strict respect de la confidentialité de ces données, les résultats de l’analyse de votre urine, comparée aux valeurs moyennes et aux recommandations des autorités de santé en termes d’alimentation.

La collecte sélective et l’utilisation de l’urine en agriculture est-elle autorisée ?

Aucun texte réglementaire français n’encadre la collecte sélective et la valorisation agricole des urines. Le seul encadrement de cette pratique est donné par l’OMS dans son guide ad hoc : « Utilisation sans risque des eaux usées, des excreta et des eaux ménagères. Volume 4 : Utilisation des excreta et des eaux ménagères en agriculture ». Organisation Mondiale de la Santé. 2012. ISBN : 978 92 4 254685 9.

Téléchargement du document

Puis-je utiliser mon urine chez moi pour mes plantes ?

Tout à fait. A notre connaissance, le guide le plus complet relatif aux précautions d’usage de l’urine à l’échelle individuelle ou collective est celui-ci :

Richert, Anna, Robert Gensch, Håkan Jönsson, Thor-Axel Stenström, et Linus Dagerskog. « Conseils Pratiques pour une Utilisation de l’Urine en Production Agricole ». EcoSanRes Programme. Stockholm Environment Institute, 2011.

Téléchargement en PDF

Que deviendra mon urine ?

Dans le cadre du projet AZURIS, il est prévu que toutes les urines collectées soient valorisées en agriculture. Plusieurs options de valorisation sont actuellement étudiées et nous ne pouvons pour l’instant vous préciser leur destination. N’hésitez pas à nous recontacter ultérieurement ou à consulter de nouveau cette page pour plus d’informations à ce sujet.

En quoi le recyclage de mon urine dans le projet AZURIS sera-t-il plus écologique que si mes urines étaient envoyées en égout ?

Si mes urines sont envoyées en égout, elles iront normalement à la station d’épuration de Saint-Thibault-des-Vignes qui traite les eaux usées de la Cité Descartes (dont les urines) avant rejet en Marne. En analysant le devenir de l’azote, qui est le principal composant des urines, on constate qu’environ 70% est converti en diazote inoffensif : il va alors dans l’atmosphère mais il n’est pas recyclé en tant que nutriment agricole. Seulement 15% de l’azote environ se retrouve dans les boues. Cet azote est alors recyclé en agriculture par épandage des boues ou converti en diazote gazeux par incinération des boues (les deux options sont mises en œuvre à Saint-Thibault-des-Vignes). Enfin environ 15% de l’azote est rejeté en Marne. En outre, lors du traitement, environ 1% de l’azote part dans l’atmosphère sous forme d’oxyde nitreux qui est un puissant gaz à effet de serre.

Avec la collecte sélective de l’urine, on peut envisager recycler plus de 99% de l’azote en agriculture. On supprime alors les 15% de rejet d’azote en Marne, on supprime les émissions d’oxyde nitreux et, sur les champs, on remplace par de l’azote urinaire les engrais chimiques azotés dont la synthèse est responsable d’environ 4% des émissions de gaz à effet de serre français. Même en transportant les urines en véhicule essence à 50 km de l’École des ponts ParisTech, les émissions de gaz à effet de serre de ce transport seraient encore inférieures à celles du système actuel.

L’objectif du projet AZURIS est de valider par la pratique le bénéfice écologique attendu de cette valorisation agricole de l’urine.

Pour plus de détails, voir par exemple :

ESCULIER Fabien, TABUCHI Jean-Pierre et CRENO Benjamin. « Nutrient and energy flows related to wastewater management in the Greater Paris : the potential of urine source separation under global change constraints ». International conference on Water, Megacities and global change. Paris, Décembre 2015.

Autre question ?

N’hésitez pas à nous poser toute autre question en écrivant à azuris(AT)enpc.fr et nous tâcherons de vous répondre du mieux que nous pourrons.

Portfolio

  • Campagne de collecte des urines en B013